• célébrités du Tarn et Garonne

    Cette rubrique se complète au hasard des découvertes, des rencontres et des généalogies familiales de chacun d'entre nous.

     

     

    ALBRESPY André  né en 1823 à Montauban     Martine

     

    ALIBERT Ismin ou Ismen né à Montauban en 1843 Martine

     

    ALIBERT Jean Pierre né en 1820 à Montauban Martine

     

    ANDRIEU Angély né en 1882 à Varen Martine

     

    AZANA Manuel décédé à Montauban le 3 novembre 1940  Martine

     

    ARTIS Martial né à Sistels en 1896 à paraître prochainement

     

    BAILLIO Jean né à Vaissac en 1761

     

    de BELFORT Ratier  (XIVe siècle)

     

    BERGERE Hubert né en 1893 à Montauban Clovis et Martine

     

    BONNAFOUS Irénée

     

    BOUDET, la famille

     

    BOUIS Achille décédé à Montauban en 1914  Martine

     

     BOUISSET Firmin Maurice Etienne né à Moissac en 1859 

     

     BOURDELLE Emile Antoine né à Montauban 1861   

     

     CADENE Lucien  né en 1887 Montauban Clovis 

     

     CALVET du Pierre né Caussade 1735  à paraître prochainement

     

     CAMBON Armand à paraître prochainement

     

    CANTECOR Pétronille (Perette GLEYE) née à Caussade en 1770  Martine

     

     CASTAN Félix  à paraître prochainement

     

     CAYROU Frédéric 

     

    CHAMIER Daniel décédé en 1621 à Montauban

     

    CHANUC Armand (1880-1966) à Bourg de Visa

     

     CLADEL Léon Alpinien né à Montauban en 1835   Martine

     

    COUDERC Antoine décédé à Montauban 1870   Martine

     

    COUGOUREUX Jean Baptiste de Reyniès Martine

     

     DELTHIL Camille né à Moissac en 1834  

     

     DENOYER François  né à Montauban en 1894  Clovis

     

     DOMERGUE-LAGARDE Edouard

     

     DOUMERC Jean et DOUMERC Blaise  Sophie

     

     DUC-LACHAPELLE Anne Jean Pascal Chrysostome né Montauban en 1765

     

     FERMAT Pierre né vers 1607 à Beaumont de Lomagne 

     

    FERRY Paul (de passage à Montauban vers 1610)

     

     FOURRIER Jules a vécu sa retraite à Cazals 

     

    de FRANCE Henry décédé à Montauban en 1920

     

    FRIEDEL Charles décédé à Montauban en 1899

     

     GOULARD Thomas né à St Nicolas-de la Grave en 1697 à paraître prochainement

     

     GOUZE dite GOUGES de Olympe née Montauban 1748  à paraître prochainement

     

     GRAS Basile  né le 2 janvier 1836 à Saint Amans de Pellagal

     

    HERMENT Georges   né le 6 mai 1912 à Montauban  Martine

     

     HERVY Osmin né à Montauban en 1815  

     

    IZOULET Jean Bernard Joachim né à Miramont de Quercy en 1854 Martine

     

     JEANBON André né à Montauban en 1749

     

     LACAZE Jean né à Finhan en 1926  à paraître prochainement

     

     LATROBE la famille

     

     LEENHARDT Maurice né à Montauban en 1878  à paraître prochainement

     

     LENOIR Marcel né en 1872 à Montauban Clovis

     

    MAIZAN Eugène né à Montauban 1816 Martine

     

    MALRIEU Jean né à Montauban en 1915  Martine

     

    MALRIEU Jean Victor né à Bourret en 1872   Martine

     

     MARRE Henri  né en 1858 Montauban Clovis

     

    MARTIN Henri le toulousain  Clovis

     

    MIALARET Athenaïs née en 1826 à Montauban  Sophie

     

    MIALARET Yves Louis né en 1774 à Lauzerte Sophie

     

    NAZON François Henry décédé à Montauban 12 mai 1902  Martine

     

    OURY Jules Marius dit Louis né à Montauban en 1862   Martine

     

    PANASSIE Hugues  décédé à Montauban en 1974   Martine

     

    PERBOSC Antoine Crépin dit Antonin né Labarthe 1861

     

    POULT Adolphe Montauban 1895-1930

     

    POUVILLON Paul Antoine Emile né à Montauban 1840   Sophie

     

    PINDER Arthur James décédé à Montauban en 1924   Martine

     

    PREVOST Isaac Bénédict décédé à Montauban en 1818  Martine

     

    RAYNAL François-Edouard   né en juillet 1830 à Moissac   Martine

     

    RIGAIL de LASTOURS Antoine Paul Léonce né en 1820 à Montauban

     

    RIGAIL de LASTOURS François né à Montauban en 1855 Martine

     

    SEMEZIES Marcel  né à Montauban en 1858  Martine

     

    SOULIE Léon   né en 1804 à Pompignan  Martine

     

    TABARLY Eric avec les recherches et  trouvailles de Claudie

     

    TAILLEFER Barthélémy abbé né en 1856 à Verdun/Garonne  Martine

     

    VALETTE-FALGOUS Siméon né à Montauban en  1719  

     

    VESPERINI André né à Montauban en 1910

     

    de VEZINS Renaud  né en 1882  à Vezins (12)  Martine

     

    VIALETES de MORTARIEU Pierre Joseph né en juin 1768 à Montauban

     

    de VIGNOLLES Etienne  dit La Hire décédé à Montauban en janvier 1443

     

    WALLON Paul Edouard né à Montauban en 1822  Martine

     

    Les Justes du Tarn et Garonne

    célébrités mystère (jeu)

     

  • C'est tout à fait par hasard que j'ai découvert la présence de Paul Ferry à Montauban. 

    Je relève en ce moment des registres notariés du début du 17e siècle et je suis toujours étonnée par les différents mouvements de population de cette époque. Les imprimeurs, les médecins, les orfèvres, les professeurs, les pasteurs... attirent particulièrement mon attention.

    J'ai ainsi trouvé des imprimeurs venant de Langres  (Braconnier), d'autres de La Rochelle (Haultin)... 

     

    Mais revenons à Paul Ferry, de passage à Montauban pour ses études. Il va et vient entre les Charentes où son frère est pasteur, Paris, où il retrouve son père, Metz où il est né et se fixera définitivement comme pasteur.

    C'est en 1610 à Montauban, qu'il fit imprimer ses "premières Oeuvres Poétiques".

    C'est dans la maison du baron de Montbeton, "après un souper aux flambeaux", qu'il fit jouer sa pastorale" après avoir été lue et approuvée par les Mrs de l'Académie  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10090018f/f19.item.r=paul%20ferry.zoom 

    Un petit exemple de ses voyages en 1611: (extrait de son journal manuscrit numérisé sur Gallica)

     

    Mars

    Le mercredi 9 mars 1611  départ de chez Mr Cruvel*

    16   Le mercredi 16 j’arrive chez mon frère

    mai

    1 Le dimanche 1 de mai je pars de Charente pour venir à Paris

    10 J’arrive à Paris le mardi 10 et y vois mon père

    J’écrivis ce jour là même à Mr Cruvel, je lui avais écrit de chez mon frère

    Juin

    2 Je pars de Paris le jeudi 2 juin pour venir chez mon frère

    11 j’arrive le 11

    28 j’en pars pour retourner à Montauban avec Mr Béraud** le 28, un mardi

    Juillet

    3 le dimanche 3, j’arrive à Montauban chez Mr Cruvel

     

    * Je pense qu'il s'agit de Jean Cruvel bourgeois de Montauban dont le fils Pierre sera pasteur et professeur de philosophie à l'Académie de Montauban

    ** Je pense qu'il s'agit de Michel Berauld, pasteur à Montauban

     

     Un peu plus loin, toujours en juillet 1611, on apprend dans son journal

     

     

    20 Mr Béraud est mort le mercredi 20 juillet entre deux et trois heures du jour ; le mal le prit le samedi auparavant venant au dimanche. Il était âgé de 73 ans, le lendemain il fut enterré. J’aidai à le porter au tombeau.

     

    Il s'agit bien du pasteur Michel Bérauld dont on peut trouver le décès dans les registres du Consistoire : vue 75/81

    Paul Ferry aurait écrit et publié  " Sur le tombeau de M. Bérauld, docteur en théologie, recteur en l’Académie et pasteur en l’Eglise de Montauban, Montauban, Denis Haultin, 1611", Mais je n'ai pas trouvé cet écrit.

     

    Paul FERRY sur Wikipedia  https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Ferry

     

    autres liens

    https://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2015/01/14/paul-ferry-le-pasteur-qui-resistait-a-l-intolerance

     

     Jean-Charles me communique un extrait trouvé dans:

     FERRY (Paul), Les veritables et sinceres desplaisirs de P. F., Messin, sur le tombeau de
    M. Berauld, docteur en theologie, recteur de l'Académie et pasteur en l'église de Montauban
    , Denis Haultin,
    imprimeur, Montauban, 1611, in 8°, 8 p., non paginé, avec un sonnet de Bicheteau au verso du titre.
    Cf. BENOIT (Daniel), Les origines de la Réforme à Montauban, Mlle Capelle, libraire, Montauban, 1910, p. 142.

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  • ou plus exactement Marie Joseph Raymond DAUCET

    C'est le hasard des moteurs de recherche sur Internet qui m'a conduit jusqu'à lui.

    Sa notice de la BNF :

      Archiviste-paléographe. - Licencié ès lettres. - Bibliothécaire et archiviste adjoint à la Section historique de l'état-major de l'Armée (1921) puis archiviste de la Lozère (1925). - Archiviste en chef de Tarn-et-Garonne (1937-1954). - Chevalier de la Légion d'honneur (1954). Officier de l'Instruction publique (1936). Croix de guerre 1914-1918  

    https://data.bnf.fr/atelier/13482356/raymond_daucet/

    sa fiche matricule miltaire  ici

    Marie Joseph Raymond Daucet nait dans le Cantal à Bouval (Barniac-les Bousquets vue 298/383).

    Il est fils d'un marchand forain.

    En 1945, il a publié dans un Bulletin de la Société Archéologique du Tarn-et-Garonne, un article que je viens de découvrir :

       
         

    En suivant ce lien:

    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6532297v/f32.item

     

    à partir la la page 30, vous pourrez aussi le lire.

    Nous avons peut-être relevé certains des testaments dont il est question, je ne sais pas.

    Mais peut-être en avez-vous trouvé qui auraient pu figurer dans cet article...

    J'avoue avoir éclater de rire toute seule en lisant cet article : celui qui fait transporter son lit dans l'église ou au pied du clocher de l'église de Lafrançaise pour dicter son testament, celui qui dicte son testament assis sur son cheval au milieu d'un champ, ceux qui n'ont pas la conscience tranquille, celui qui souhaite que son épouse descende la côte à genoux jusqu'à l'église ...

     

    Je vous laisse découvrir...

    Et si jamais vous trouvez un testament "original", merci de nous le faire partager via un commentaire.

     

    Yahoo!

    1 commentaire
  • Tout en photographiant et relevant pour le groupe, les registres des notaires de Montauban, je consulte régulièrement cet ouvrage d'Henry de France, complété par les notes de Paul de Félice.

    Il est consultable aux Archives du Tarn et Garonne.

    Ce livre a été réédité en 2004.

     

     Paul de Félice (Charles Louis Paul) est né à Montauban, le 2 août 1848 (vue 23/50 AD82 en ligne). Son père est alors professeur de morale évangélique à la faculté de théologie protestante de Montauban. Il sera pasteur.

    Il aura donc accès à des documents concernant les différents Refuges.

    Divers autres correspondants envoient des renseignements. Henry de France a également accès à des archives privées, par exemple des lettres entre des réfugiés et leurs familles restées dans le Tarn et  Garonne après la révocation de l'Edit de Nantes.

     

      

     

     

    Le 8 janvier 1920 est mort à Montauban M. Henry de France» Cet érudit aussi consciencieux que modeste et bienveillant était un des visiteurs les plus assidus des Archives de Tarn-et-Garonne et des Archives municipales de Montauban ; il a dépouillé notamment les fonds des notaires montalbanais au Cours Foucault, et l'État civil ancien à la mairie. De ses recherches approfondies il a tiré un volume, Le Montalbanais el le refuge (Montauban, 1887); qui est une importante contribution à l'histoire du protestantisme français, et de nombreux articles dont la plupart ont paru dans le Bulletin de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne. Signalons en particulier Nos rues, étude sur les rues de Montauban ; Le grand temple de Montauban, La généralité de Montauban : les intendants. On doit à M. de France la table par ordre alphabétique des trente-six premiers volumes du Bulletin de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne de 1866 à 1909. La mort de ce travailleur sympathique est une perte pour l'érudition méridionale. Souhaitons en terminant que les nombreuses notes de M. de France, qui sont le fruit d'une exploration méthodique, soient utilisées. R. Latouche.

    Latouche Robert. Henry de France (1846-1920). In: Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, Tome 33, N°129-130, 1921. p. 111; https://www.persee.fr/doc/anami_0003-4398_1921_num_33_129_8599

     

    En lisant ses diverses notes, je m'aperçois que nous "visitons" souvent les mêmes registres que lui. Il émet des hypothèses pour certaines généalogies, mais il a la rigueur de l'écrire. Ainsi, nous aurions pu l'aider pour trouver une partie de l'ascendance de la famille BAYLE-BAILLE...

    Le 8 janvier 1920 Henry de France, ou plus exactement Marc Jean François Henry de France-Mandoul, âgé de 73 ans, sans profession, marié à Thérèse Olombel ( Marie Jenny Thérèse) décédait en son domicile, à 3h du soir. (AD82 en ligne vue 3/50). 

    Henry de France est né à Montauban le 22 mars 1846 grand-rue Villebourbon (AD 82 en ligne vue 30/48).

    Son père, François Auguste de France-Mandoul était lieutenant de vaisseau, chevalier de la Légion d'Honneur. Il avait épousé le 5 mai 1845 (AD 82 en ligne vue 46/53) Joséphine Elisabeth MARIETTE-AURIOL.

    Les de FRANCE-MANDOUL sont originaires du Tarn. Voici ce que j'ai pu collecter rapidement en cherchant dans les registres en ligne. Avant 1685, il faut regarder les registres protestants de Castres.

     

    N° Sosa/réf.

    Nom

    Date Naiss./Bapt.

    Lieu Naiss./Bapt.

    Conjoint

    Date d'union

    Lieu d'union

    Date Décès/Inhum.

    Lieu Décès/Inhum.

    Âge au décès

    Génération 1

     

    François Auguste de FRANCE MANDOUL

    2.5.1813

    Castres

    Joséphine Elisabeth MARIETTE AURIOL

    5.5.1845

    Montauban

    20.9.1886

    Montauban

    73

    Génération 2

     

    Pierre Henri de FRANCE MANDOUL

     

    Castres

    Jeanne Marie Amélie de CARBON

     

     

    28.10.1841

    Castres

     

     

    Jeanne Marie Amélie de CARBON

     

    Millau

    Pierre Henri de FRANCE MANDOUL

     

     

    14.11.1820

    Castres

     

    Génération 3

     

    Louis Godefroy de FRANCE MANDOUL

    4.9.1721

    Carbes

    Marie Antoinette BOUFFARD

     

     

    20.11.an X

    Carbes

    80

     

    Marie Antoinette BOUFFARD

     

     

    Louis Godefroy de FRANCE MANDOUL

     

     

     

     

     

     

    Barthelemy de CARBON FERRIERE

     

     

    Elisabeth Augustine de POYEN

     

     

     

     

     

     

    Elisabeth Augustine de POYEN

     

     

    Barthelemy de CARBON FERRIERE

     

     

     

     

     

    Génération 4

     

    Louis de FRANCE MANDOUL

    1682

     

    Olimpe FRANCE

    28.2.1715

    Castres

     

     

     

     

    Olimpe FRANCE

    1682

     

    Louis de FRANCE MANDOUL

    28.2.1715

    Castres

     

     

     

    Génération 5

     

    Mariet de FRANCE MANDOUL

     

     

    Marie ESCORBIAC

     

     

     

     

     

     

    Marie ESCORBIAC

     

     

    Mariet de FRANCE MANDOUL

     

     

    < 28.2.1715

     

     

     

    Pierre FRANCE

     

     

    Olimpe ALARY

     

     

    < 28.2.1715

     

     

     

    Olimpe ALARY

     

     

    Pierre FRANCE

     

     

    7.9.1682

    Castres

     

     

     C'est la famille maternelle d'Henry de France que nous pouvons explorer plus facilement avec les relevés de Montauban. J'ai pillé Fabienne (avec son autorisation) pour les plus récents et j'ai pu raccrocher à mes plus anciens.

    Nous partons donc de Joséphine Elisabeth MARIETTE-AURIOL. (je crois que nous sommes nombreux à avoir cherché nos ancêtres MARIETTE)

    Joséphine Elisabeth est fille de Pierre Daniel MARIETTE-AURIOL, négociant à Montauban et de Suzanne Marquette COMBES DOUNOUS.

     La famille MARIETTE-AURIOL commence avec l'union de Arnaud MARIETTE et Marthe AURIOL.

    Pour ceux qui suivent les articles de ce blog, pour l'article sur les victimes des troubles du 10 mai 1790 à  Montauban, ils ont pu voir ce tableau de généalogie :

     

    Côté maternel, Henry de France descend de cette famille .

     

        Il faut se replacer sur cette case.

     

    J'ai surligné les ascendants d'Henry de France jusqu'à son mariage.

     

     

    Ses quatre enfants naissent à Aussillon . Et je découvre que son gendre est issu d'une famille bien connue.

    J'ai écrit aussi un article sur le grand-père de sa belle-fille http://gendep82.eklablog.com/paul-edouard-wallon-a158345426

    et je dois essayer de préparer un petit article sur la famille de la grand-mère maternelle d'Henry de France...

     

    Les trois fils d'Henry de France ont été engagés dans la guerre de 14-18

    Henry Auguste Robert http://www.archivesdepartementales.cg82.fr/ark:/40357/3o32zc4w32zc6m5n

    Félix Aimé Jean http://www.archivesdepartementales.cg82.fr/ark:/40357/6q44pqmc95g7r3bf

    Pierre Auguste http://www.archivesdepartementales.cg82.fr/ark:/40357/5jqox7d2od22s5sh qui ne reviendra pas.

    Dans "Mémoires de ma vie et de mon temps", Marcel Sémézies à écrit:

      le 30 août 1914    Ce qui domine pour moi la journée, ce qui efface tout le reste, c'est la mort de mon pauvre ami Pierre de France, maréchal des logis de réserve au 10e Dragons. Il a été tué d'une balle au visage, en rentrant d'une reconnaissance. Quel malheur! Je n'avais pas connu d'être plus sympathique, plus aimable, plus franchement et constamment gai. Tout en lui est charmant. Il y a quatre mois, en avril, j'avais fait avec lui un voyage en Espagne qui avait achevé de nous lier tout à fait malgré mes 30 ans de plus que lui. Et quel joli talent d'artiste périt avec lui! Il avait fait en aquarelle de merveilleux progrès et aurait été un maître de demain. Ah! oui, la mort est aveugle et stupide, et il faut vraiment admettre que Dieu plane trop haut des insectes humains pour s'occuper d'eux. Sans quoi il faudrait trop souvent le taxer d'injustice. Cette mort m'a bouleversé.  

     

    Il me reste à finir d'explorer la famille de la grand-mère maternelle d'Henry de France, la famille COMBES-DOUNOUS. C'est en préparation...

    Et un grand merci à Fabienne pour ses photos de registres notariés de Montauban.

     

    Martine

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Il a écrit :

     

     

    Élégie

    Mes chers amis, quand je mourrai,

    Vous planterez au cimetière

    - De tout temps je m’en suis bourré -

    Quelques pieds de pommes de terre.

    J’aime leur feuillage ajouré

    Par le doryphore prospère,

    Et leur ombre sera légère

    À la terre où je dormirai.

     

    source:  http://www.ecrivains82.com/index.php?option=com_docman&task=cat_view&gid=17&Itemid=15&limitstart=10&limit=10

    J'ai découvert ce poète Visa-Bourgiens  tout à fait par hasard...

    Le vendredi matin à 11h, je descends au village de Touffailles pour faire quelques emplettes chez le boucher. Si je manque l'heure, je sais que je peux le retrouver un peu plus tard à Miramont de Quercy ou à Montaigu de Quercy le samedi matin. Vous avez compris c'est un boucher ambulant. J'ai connu son père et ses frères exerçant le même commerce. 

    Et devant son fourgon boucherie, s'engagent parfois quelques conversations. Par exemple, il y a deux semaines, le sujet tournait autour des ventes de maison (sujet d'actualité pour moi...). A Bourg de Visa, il y a avait eu dernièrement plusieurs ventes de maison, dont une, "celle du poète".

    -Vous ne connaissez pas le poète ? Il est connu, il a été lauréat du Jasmin d'argent.

    Il avait aiguisé ma curiosité... Il m'a donné quelques renseignements, son nom, une rue du village porte son nom et la localisation de sa maison.

    Sitôt à la maison, je fais un petit tour sur Internet et je le trouve sur le site des ecrivains82.com, un petit cahier en pdf réalisé par Norbert Sabatié, l’I.E.O. et l’A.L.C.Òc.

    Sur le site de l'Académie de Montauban, on peut lire aussi

      Cet excellent conteur, modeste et réservé, est resté fidèle aux traditions de son terroir. Doué d’une extrême sensibilité, Armand Chanuc a laissé plusieurs œuvres en occitan, couronnées à plusieurs reprises du « Jasmin d’argent ». En 1934, c’est « Lou Poutou » (Le baiser) qui, mis en musique par Labatut, lui vaut la renommée. Et le Jasmin d’argent lui est remis à nouveau en 1936, en 1948, en 1956 pour « Pitiouno Mama » et en 1957 pour « Al Clar de la Luno, (vieilho cansou) ». En 1950, il publie un « sketch », « Dus biels Filosofos », puis ce sera un recueil humoristique intitulé « Haro sur le cafard ».  

    http://www.academiemontauban.fr/langue-et-culture-occitane/des-ecrivains-occitans

     J'ai rapidement pu construire une petite généalogie d'Armand Chanuc, né à Bourg de Visa le 27 décembre 1880 où il est décédé le 16 janvier 1966.

     Dans son acte de naissance est noté son mariage avec Lucienne Eugénie RAIMBAULT, employée des Postes et Télégrapphes (à les Aix-d'Anguillon, Cher), à Ménetou-Salon dans le Cher, le 11 décembre 1915. Il a 34 ans et elle 25. Au moment de son mariage Armand Chanuc réside à La Trimouille dans la Vienne et il est commis principal des contributions indirectes. 

    Je ne sais pas à quel moment il est revenu s'intaller à Bourg de Visa.

    En 1896, il est à Bourg de Visa (AD82 en ligne recensement Bourg de Visa)

    avec ses deux frères Léon Pierre (1884) et Hubert Jean Marie (1891)

    Mais au recensement suivant en 1901:

    Il n'est plus là. Pas plus que dans tous les autres recensements disponibles en ligne jusqu'à 1946.

    Son frère Hubert est décédé (vue 6/25 AD82 en ligne) le 8 mai 1913 à Bourg De Visa. Son frère Hubert, devenu facteur comme son père et a fondé une famille à Bourg de Visa.

    Jeudi dernier, je suis partie en expédition à Bourg de Visa...

    Petite visite au cimetière : un caveau Chanuc, sans plaque...

    La rue et la maison, je ne les trouve pas.

    Mais... j'aperçois sur la place un fourgon familier... Sauvée!!! 

    Je suis orientée vers la rue et la maison..

      

      

        

     et hier aux AD82, j'ai cherché dans le carton de "la Dépêche du midi" de janvier 1966  PER 360-1966-01.

    et dans l'édition du 

    j'ai trouvé ceci: 

     

        

     

    Martine

    Yahoo!

    votre commentaire
  • J'avais découvert Jean BAILLIO lors de l'écriture de l'article sur le 10 mai 1790 à Montauban.

     

     

     

     

        

     Je l'ai également retrouvé dans cet ouvrage :

     

     

      

    Christian Stierlé dans "800 auteurs, dix siècles d'écriture dans le Tarn et Garonne"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et dans cet autre ouvrage :

     

     

        

    Quelques recherches dans les registres paroissiaux et d'Etat Civil permettent d'apporter quelques compléments:

    Du couple, Louis BAILLO épouse Jeanne Antoinette TOULON le 11 septembre 1754 (communication Nicole)

    naitront de ce couple :

    -Jean-Louis BAILLIO, le 15 juin 1755 à Amsterdam (communiqué par Nicole).

    -Jean BAILLIO, le 30 mars 1761, baptisé à Vaissac


    AD 82 en ligne VAISSAC vue 46/59

    -Gabriel, le 25 juin 1762, baptisé à Vaissac

    -Jean-Charles, le 30 septembre 1765, baptisé à Montauban St Jacques

    son grand frère Jean-Louis signe l'acte de baptème   

    -Marie-Louise décédée le 18 février 1823 à 55 ans à Montauban.

    et peut-être d'autres enfants à trouver...

     

    Louis BAILLIO père est né et baptisé à Nègrepelisse le 16 octobre 1728

    parrain: Louis Lafon marchand
    marraine: Jeanne Chalié tenu pour elle par Antoinette Valette

    Il est fils de Jean, marchand et de Catherine LAFON qui ont aussi:

    - Gabriel né et baptisé à Nègrepelisse le 24 novembre 1727, décédé quelques jours après.

    parrain: Gabriel Baillio marchand aieul du baptisé
    marraine: Antoinette Valette aieule du baptisé

    -Jean né et baptisé à Nègrepelisse le 6 mars 1732

    parrain: Jacques Bailhio marchand de Meauzac
    marraine: Catherine Valette épouse du sieur Gandil bourgeois de Vaissac

     

    Les éléments collectés permettent de compléter une partie de l'ascendance de Jean BAILLIO

    Nous n'avons pas encore suffisamment de registres notariés dépouillés pour compléter cette ascendance.

    Je n'ai pas trouvé le mariage de Gabriel BAILLIO et Marthe SARRAZIN

    -une de leur fille, Anne, a été baptisée au consistoire de Montauban en 1685

    AD82 en ligne Consistoire

    -Jean est baptisé en 1700 à Nègrepelisse

    parrain: Isaac Bourdes marchand de Bioule
    marraine: Jeanne Bailhe femme de Pierre Gautier laboureur
    présenté par Pierre Baillio escolier et Anne Bailhe enfants du dit Gabriel

    -d'où Pierre* dont je n'ai pas trouvé la naissance

    -Gabriel est baptisé en 1710 à Nègrepelisse

    parrain: Jacques Baillio marchand de Meauzac
    marraine: Jeanne Baillio

    -Jeanne (Fabienne a un CM à Bruniquel)

    -Jacques (CM à Montauban aussi détenu par Fabienne)

     

    * Pierre est peut-être l'époux de Jeanne FAVENC en 1720 à Nègrepelisse dont nous connaissons une partie de la descendance.

    à son propos j'ai trouvé sur généanet une généalogie très particulière qui comporte certainement de nombreuses erreurs  https://gw.geneanet.org/thiggins49?lang=fr&iz=915&p=jean+abraham&n=bailliot et qui ne correspond à aucun des relevés que nous avons pu faire.

     

    Jean BAILLIO, le sans culotte, imprimeur aurait pu avoir de la famille en Louisiane, ce qui expliquerait une traversée de l'Atlantique dans son périple. https://alexandriapinevillela.com/places/kent-plantation-house/

    J'allais oublier d'ajouter que Jean BAILLIO s'est marié à Beaumont de Lomagne, le 7 ventose an III ( 25 février 1795) avec la demoiselle Catherine MOISSET, âgée de 19 ans, fille d'Etienne (échevin à Beaumont de Lomagne) et de Jeanne Marie MONBRUN. Son grand-père Monbrun était officier de cavalerie.

    A lire aussi  https://data.bnf.fr/fr/12230262/jean_baillio/

    https://www.persee.fr/doc/carav_0008-0152_1979_num_32_1_2182  p 178 et 181

    qui pourrait nous conduire jusqu'à Simon Bolivar...

     

    Yahoo!

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique