• histoire des patronymes

    On sait que les patronymes peuvent être issus de prénoms: Vidal, Antoine, Jean, Martin, François...

    On peut aussi lier la toponymie à certains patronyme. Est-ce le lieu qui porte le nom de la famille ou l'inverse, les deux cas existent et parfois il est difficile de trancher !

    Les patronymes non répertoriés dans les dictionnaires sont en général les plus durs à expliquer car les onomasticiens "professionnels" n' y sont pas parvenu !

    la féminisation des patronymes

    "jeux" avec les patronymes

    (cliquez sur le patronyme et vous ouvrirez une nouvelle page avec une explication et le patronyme dans nos généalogies)

     

    ABEILHOU

    BOUNHIOL

    BOUZIGUES

    BREGAL BERGAL BREGAIL

    BRUGINES ou BRUSINES

    COMBEDOUZOU

    CONTRASTY

    DELCAU

    DEPLUYE

    DUREL

    FAVAREL

    FIEUZET

    GERLA ou GERLARD

    LAGES

    LANGLOIS

    MAGNAVAL ou MANHAVAL

    MILHET

    MOMMEJA

    PECHEMEJA ou PECHMEJA

    PEYRILLE

    POUGET

    POURRI

    QUEBRE

    SALADI

    TULLE

    TURMEL

    TURROQUES

    UNAL

    à consulter aussi http://jeantosti.com/noms/a.htm

    A B C D E F G H I J
    KL M N O P Q R S T
        UV WXYZ    


      

     

  • Si vous suivez les articles publiés dans ce blog, vous lisez chaque semaine la rubrique "curieux prénoms" d'Annick qui lors de ses dépouillements en Gironde relève, non seulement de curieux prénoms, mais aussi des patronymes originaux.

    Et dans le fil de discussions du groupe gendep 82 se perdent quelques "perles"

    Ainsi, dans son dernier envoi Mireille a relevé la famille QUATRESOUS 

    Je connaissais une personne qui s'appelait QUATRESOUS, dont le prénom était Gilbert. 
    Ce qui m'amusait beaucoup chaque fois que je passais devant chez lui, c'était la plaque sur la porte qui indiquait "G. QUATRESOUS"  Mireille

    puis Sophie a ajouté

    pour compléter la liste il y a une petite épicerie à Paris fondée par un nommé Gérard Detou. L'épicerie s'appelle G.DETOU, ce n'est pas très grand mais effectivement il y a de tout. Mieux vaut savoir ce qu'on veut avant d'y entrer...   Sophie

    et à partir d'aujourdhui, je ne vais plus laisser perdre tout ça, et on pourra même illustrer avec des images.

    Yahoo!

    5 commentaires
  • UNAL vient d'un ancien nom de personne germanique HUNALD qui a aussi donné HUNAUD, HUNAUT, et UNAUD et qui serait formé avec HUN- (animal, ours) et -WALD (gouverner) d'après Jacques ASTOR. 
    HUNALD est le nom de deux ducs d'Aquitaine au VIIIe siècle qui ont essayé de défendre l'indépendance de l'Aquitaine contre Pépin le Bref et Charlemagne.

    Jean-Louis

    Yahoo!

    5 commentaires
  • QUEBRE, une hypothèse à confirmer : "quevre" signifie "chèvre" en normand ou en picard. Un Normand ou un Picard établi en Quercy s'appelant "QUEVRE" aurait pu devenir un "QUEBRE" dans cette région où le V devient B.

    Jean Louis

     

    Pour le patronyme QUÈBRE, j'avais eu également cette version, ma belle famille étant normande.

    Par contre, j'ai eu plus récemment une autre version émise par un ancien collègue dacquois aficionado, qui m'avait dit que cela pouvait venir de l'espagnol (ou du portugais) "quebrar" qui signifie "casser": il y a une passe en tauromachie qui se dénomme "el quiebro " lorsque le matador se casse (se plie en deux) contre la barrière pour esquiver le taureau ?

    Cela m'a paru plausible dans la mesure où le patronyme QUÈBRE se retrouve originellement quasi exclusivement dans le Quercy (sud du Lot et nord du Tarn et Garonne), donc pas très loin de la péninsule hispanique.....

    Jean Emmanuel

     

    Merci pour votre deuxième hypothèse pour l'origine de votre patronyme. Il est toujours bon en onomastique d'avoir plusieurs hypothèses lorsque l'origine n'est pas limpide. Linguistiquement, une origine espagnole de QUEBRE me semble tout à fait possible. Historiquement un peu moins car jusqu'au XIXe siècle l'émigration était dans le sens France vers Espagne et non l'inverse, l'Espagne étant depuis le Moyen-Age en constant déficit démographique et ayant été en partie repeuplée par des immigrants venus du nord des Pyrénées. Ce n'est qu'à partir de la fin du XIXe siècle que le sens de l'émigration s'est inversé de l'Espagne vers la France. Toutefois une émigration ponctuelle d'un hispanique vers le Quercy avant 1600 reste possible bien entendu.

    Jean Louis

    Yahoo!

    1 commentaire
  • DOUZOU est un ancien nom de personne occitan d'origine germanique (même origine que DODON, ODON  et DOUZON et équivalent occitan du français EUDE ou EUDES). COMBEDOUZOU était à l'origine un nom de lieu désignant une vallée (combe) appartenant à un nommé DOUZOU. Ce nom de lieu est ensuite devenu un patronyme désignant la personne habitant ce lieu. DAZOU était sûrement une variante de DOUZOU.

    Jean Louis

    Yahoo!

    2 commentaires
  • Il est bien connu qu'en Occitanie les patronymes prenaient autrefois la marque du féminin.
     
    On trouve sur le site de Philippe Corbière les règles de féminisation pour les patronymes en zone linguistique languedocienne et particulièrement tarnaise:
     

     

    Je viens de trouver en 1570 dans un contrat de mariage à Villefranche-de-Rouergue (12) une féminisation originale mais cependant logique : la fiancée est fille de Durand BONHOMME. Et elle s'appelle Françoise BONNEFEMME ! A noter que le patronyme BONHOMME est assez répandu en Tarn-et-Garonne mais que le patronyme BONNEFEMME n'y est pas attesté alors qu'il est fréquent dans d'autres départements. Mais à ma connaissance il n'avait pas encore été relevé que BONNEFEMME pouvait être dans certains cas une féminisation du patronyme BONHOMME.

     

    A noter que BONHOMME et BONNEFEMME désignaient au XIIIe siècle dans nos régions les Parfaits et les Parfaites cathares.

     

    Jean Louis

    Yahoo!

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique