• Jean Pierre Alibert(5)

    Un article à rebondissement...

    Nous avons commencé ce blog le 18 juin 2018, il n'y a même pas encore un an. 

    La rubrique "célébrités du Tarn et Garonne" permet de "sortir de l'oubli" certaines personnalités qui ont fait partie de la vie de notre département. La "magie d'Internet et des moteurs de recherches" font ensuite la suite de certaines histoires.

    Au mois de novembre, je découvrais Jean Pierre Alibert dont je n'avais absolument jamais entendu parler. Rien dans le Montauban que je connais ne pouvait me le faire connaître. Certains érudits le connaissaient certainement... je ne sais pas.

    Via le formulaire de contact du blog j'avais reçu un premier commentaire à un des articles sur Jean Pierre Alibert le 3 décembre 2018:

     

    Hello,

    I came across your blog about Jean-Pierre Alibert (gendep82.eklablog.com/jean-pierre-alibert-1-a152156100). His life story is very interesting. My family is from the village where he built his mine in Siberia (Russia). Do you know by any chance if he had any descendands? Thanks, Elena

     

     Le traducteur de google m'avait permis de lire:

     

    Bonjour,

    Je suis tombé sur ton blog à propos de Jean-Pierre Alibert (gendep82.eklablog.com/jean-pierre-alibert-1-a152156100). Son histoire est très intéressante. Ma famille est originaire du village où il a construit sa mine en Sibérie (Russie). Savez-vous par hasard s'il avait des descendants? Merci Elena

     

    Et voilà qu'aujourd'hui, je reçois une nouveau message:

     

    Bonjour,
    Voici un commentaire que je n'arrive à poster en bas de l'article sur jean Pierre Alibert.
    Bien cordialement
    Bernard Grua

    Bonjour,

    Merci d'écrire sur Jean-Pierre Alibert. C'est un homme que nous devons sortir de l'oubli. Pour votre information, "Russia beyond" a passé un article sur Alibert: Botogol: la mine perdue d’un Français dans les monts Saïan sibériens.
    fr.rbth.com/tourisme/81486-russie-siberie-mine-botogol-francais


    J'espère que cela pourra susciter un intérêt de la part des Français pour cet explorateur hors du commun, à la personnalité si attachante.

    Le 26/07/2018 j'ai reçu un message de Mikhail Kokunin a qui j'avais écrit. Il est géologue à Irkoutsk et a participé à l'ouvrage « Historique de l’exploration et du développement du gisement de graphite de Botogol » (История изучения и разработки Ботогольского месторождения графита). Je vous mets la traduction de sa réponse:

    Cher Monsieur Bernard Grua
    J’ai lu, avec intérêt et plaisir, votre petit essai sur la célèbre mine de Batagol. Je ne suis pas allé, moi-même, à cette mine, mais j’en ai beaucoup entendu parler par des géologues qui y travaillaient et par mon frère aîné.
    Dans les monts Saïan, selon ma spécialité, je cherchais du jade, du corindon et du spinelle (aluminate naturel de magnésium, utilisé en joaillerie).
    Pour ce qui est de la personnalité Alibert, j’étais surtout intéressé, en tant que prospecteur, par le fait qu’il était engagé non seulement dans le graphite, mais aussi dans d’autres minéraux, y compris le jade. Il a également déposé une demande auprès du département minier d’Irkoutsk pour un gisement d’émeraude, qui ne se trouve toujours pas dans les monts Saïan.
    Les personnes intéressées par l’histoire montagnarde de la Sibérie orientale se souviennent d’Alibert comme d’un précurseur énergique, d’un romantique, d’un homme qui aimait la Sibérie et qui lui a donné les meilleures années de sa jeunesse.
    Sincèrement, Mikhail Kokunin, Irkoutsk, Russie

    Il y a peut-être d'autres informations à obtenir de la part de ce monsieur ainsi que de son frère.

    J'aimerais vraiment entrer en contact avec Elena, la personne que vous citez. J'ai du mal à croire qu'elle est originaire du village même de Batagol car cet endroit, aujourd'hui désert, n'abritait que les familles des mineurs. Ses ascendants seraient plutôt de Sorok, le lieu habité le plus proche. Elle est fort probablement Soyot et non pas Russe. Ce qui est particulièrement intéressant compte-tenu de la toute petite taille de cette nation. 

    Bien cordialement

     
     

    Bernard Grua est l'auteur du site dans lequel j'ai puisé des documents et des renseignements pour écrire certaines parties des articles https://bernardgrua.net/2018/07/19/la-mine-perdue-de-batagol-et-le-pays-secret-des-soyots/

    Je fais ce nouvel article avec son message parce que je pense que dans un commentaire il passerait inaperçu.

    Et puis peut-être une nouvelle suite. Au niveau de sa généalogie, nous pouvons faire d'autres découvertes...

    Du point de vue généalogique je n'ai pour le moment que ces données:

      Guillaume ALIBERT (travailleur)
    & Jeanne FLOURESSE
    |
    Antoine ALIBERT (tondeur de draps)
    &1750 Marguerite TAURAN
    |
    Jean ALIBERT 1753-1835 (tondeur de draps)
    & Marie TRABUC
    |
    David ALIBERT 1784-1857 (tondeur de draps)
    &1808 Marguerite CAUSSE 1789-
    |
    Jean Pierre ALIBERT 1820-1905
     

     

    Martine

    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Phil
    Mardi 12 Janvier à 17:52

    Hi Martine,

    Your blog is a fascinating read for me as Jean Pierre Alibert is my 2nd Great Uncle. The genealogy concurs with my research and family information. Jean Pierre Alibert's sister Augustine Sophia married Auguste Arthur Langlois in England. Auguste Arthur was  born in Le Havre but became a perukier in Leadenhall St in the City of London. His son Hypolyte Arthur Langlois was my Great Grandfather. He was an actor. Notorius for playing frenchmen and the giant in Christmas Pantomimes. Jean Pierre did come to England to visit his family and to exhibit in the Great Exhibition in London in 1851. Augustine Sophia died in Montauban in 1861 whilst visiting her family. She is buried there.

    best regards

    Phil

      • Mardi 12 Janvier à 19:32

        merci pour ces compléments d'informations.

        Je n'avais pas trouvé Augustine Sophie Alibert. Je viens de voir son acte de naissance en 1823 et son acte de décès , rue Corail à Montauban en 1881. C'est dans cette rue qu'a vécu Emile Pouvillon  http://gendep82.eklablog.com/emile-pouvillon-a147204232

        Cette rue porte maintenant son nom.

    2
    Phil
    Mercredi 13 Janvier à 01:06

    macas,

    Incidentally, David Alibert and Marguerite Causse had 11 children. Marguerite Causse's brother Dominique and his wife Sophie Moynal also came to England and were friends of Auguste Arthur Langlois and Augustine Sophia.

    Jean-Pierre had expected to make a lot of money from his contract with Faber but he had not factored in that Faber would mix the graphite with other filling materials when making their pencils. Faber never required more graphite after the first delivered batch for this reason and the contract became the source of  a bitter dispute between both parties. This probably contributed to his ill health and subsequent retreat from his business life.

    best regards

    Phil

     

      • Mercredi 13 Janvier à 14:40

        Bonjour Phil

         

        Pour le moment, je n'ai trouvé que 9 enfants du couple David ALIBERT X Marguerite CAUSSE

        -Jean, parfumeur, né le 1er novembre 1809 à Montauban, décédé à Turin  en 1879 marié à Thérèze RIBANDI

                                                                                                 AD 82 en ligne 6 e 121-449  vue 11/54

        -Gabriel Denis, né le 10/10/1811 à Montauban

        -Jean Pierre Lucien, né le 13/12/1813 à Montauban

        -Louis, né le 24/08/1815 à Montauban

        -Jeanne, 20/11/1817 à Montauban

        -Jean Pierre, né le 22/03/1820 à Montauban

        -Augustine Sophie, née le 12/11/1823 à Montauban

        -Justine, née le 01/03/1826 à Montauban

        -Suzanne, née le 05/02/1828 à Montauban

         

        Il me manque donc 2 enfants.

        C'est une famille qui a l'air d'avoir beaucoup voyagé...

        cordialement

        Martine

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Phil
    Mercredi 13 Janvier à 16:23

    Martine,

    This may help. Also I meant to say in my earlier post the 1861 London Expo(sition) not the 1851 Great Exhibition. Sorry for the typo.

    Phil

    4
    Phil
    Jeudi 14 Janvier à 20:34

    Martine,

    David Alibert's children were:-

    Jean Alibert died in Turin

    Gabriel Denis Alibert went abroad.

    Antoine Laurent Alibert went abroad. 

    Dominique Lucien Jean Pierre Alibert died as an infant. 

    Louis Albert Alibert 

    Jeanne Alibert lived in Paris where she died. 

    Eugenie Alibert no birth record found. 

    Jean Pierre Alibert 

    Augustine Sophia Alibert married my GGGF. 

    Justine Alibert aka Augustine never married moved to Paris where she died. 

    Suzanne Alibert aka Suzelie. Lived in Paris with her husband. Died there. 

    Not all these children appear in baptism records. Some were found via marriage or burial records.

    I guess you know Jean Pierre died 18th February 1905 was buried in Paris alongside three of his sibling sisters and his brother-in-law Jouet in the Passy cemetery. The funeral was March 1st 1905

    best regards

    Phil

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :